Analyse

Red Rising - Pourquoi le jeu pourrait vous décevoir ?

Publié le 10/09/2021 10:30

Red Rising est l'un des jeux de la rentrée, avec le buzz habituel qui accompagne chaque nouvelle sortie de Stonemaier Games. Mais ce jeu est-il fait pour vous ? Et si oui, comment en profiter au maximum ?


Pourquoi le jeu pourrait vous décevoir ?


Vous avez lu "1-6 joueurs" sur la boite. Effectivement ça fonctionne en théorie, y compris le solo qui présente a minima le mérite de pouvoir tester les mécaniques sans trop de contraintes liées à l'automa. Mais Red Rising est un jeu d'affrontement, qui fonctionne idéalement à 2 joueurs, bien à 3 et qui commence à devenir chaotique à 4 voire carrément indigeste à 5-6 joueurs. Tout est dans la fluidité et le contrôle qu'on sera capable de mettre dans une partie. Et il faut bien reconnaître que ce sont des éléments qu'on ne rencontrera qu’à un nombre réduit de participants.

Vous aimez les stratégies prédéfinies et ne supportez que modérément le hasard. Il est vrai que le tirage aura son importance et vous devrez redessiner les contours de votre stratégie au fil de la partie et des coups du sort. Savoir s'adapter, lire la situation et tirer le meilleur parti de vos options est le cœur du jeu. Si vous aimez suivre un cap et contrôler les événements en permanence, vous risquez d'être déstabilisé voire frustré. Red Rising, bien que mécaniquement plus épuré encore que ses cousins, est un jeu qui porte véritablement la patte Stonemaier Games. A savoir, des règles concises, un matériel de belle facture et surtout qui offre des parties basées sur l’observation des éléments disponibles à un instant T et dont la multitude de combinaisons possibles offre une rejouabilité à toutes épreuves. Des jeux où l’aléatoire occupe une place cruciale et calibrés pour les joueurs qui l’acceptent volontiers.

Votre première partie vous a franchement déçu. Il ne faut pas s'attendre à enfiler vos chaussons et boire du petit lait dès votre première approche avec le jeu. La mécanique est contre-intuitive, on rappelle que les points seront octroyés par l'intermédiaire des cartes qui nous resteront en main. Une approche peu courante dans le monde du jeu et qui provoquera forcément un léger inconfort sur votre première expérience. De plus, certains effets de déploiements n'ont pas un intérêt immédiatement assimilable, à moins d'avoir quelques parties au compteur. Tout cela pourrait vous laisser un arrière-goût mitigé et cela ne ferait pas de vous une personne à part. Red Rising perturbe et embrasse des codes peu conventionnels. 

Vous souhaitez pouvoir comparer vos scores d'une partie à l'autre. Du fait de son système de déclenchement de fin de partie lié au bon vouloir de chacun, vous ne pourrez jamais apprécier réellement à sa juste valeur votre performance sur la simple idée d'une hauteur de score à atteindre. Il est tout à fait possible de faire grandir vos points en main sans progresser sur aucune des pistes qui donnent le tempo du jeu. De ce fait, une partie pourra durer 15 tours comme elle pourra vous amener au-delà d'une trentaine. Et de manière imparable, votre score dépendra fortement du temps qu'il vous aura été imparti pour réunir votre main finale. 


Mais alors, comment en profiter au maximum ?


Laissez-vous du temps pour apprendre à connaître le jeu. Dans un monde où la surconsommation est de plus en plus une réalité, il me semble qu'on accorde de moins en moins de temps à chacune de nos nouvelles acquisitions. Pour un jeu qui offrirait la plénitude de son potentiel dès la première partie ce n'est évidemment pas un frein. Notons au passage que ce sont bien souvent les jeux dont on se lassera le plus rapidement. Mais pour un jeu comme Red Rising, il est essentiel de passer par une phase d'observation. Apprenez à faire connaissance avec le jeu, à en découvrir les subtilités, les surprises et tout le potentiel qui est pratiquement impalpable lors d'une première approche. 

N'hésitez pas à bousculer le destin en début de partie. Si à la lecture de votre main de départ et du plateau, vous sentez qu'il vous manquera des éléments pour scorer efficacement, n’hésitez pas à piocher sur le haut du tas jusqu’à ce que quelque chose se dessine. Dans ce genre de manœuvre, on vous rétribue d'un lancer de dé. Une récompense aléatoire donc, mais en début de partie, tant que rien n'est réellement dessiné, cette dépendance au hasard n'aura bien souvent que peu d'impact sur vos chances de réussite.  C’est un bon moyen de s’offrir d'entrée de jeu des options supplémentaires potentiellement décisives, et de ne pas se laisser enfermer dans une configuration décourageante.

Ne restez pas trop attaché à une carte. Elle vous fait de l'œil, vous vous sentez capable de remplir ses critères de scoring, mais vous investissez trois, quatre, cinq tours dessus à coup de déploiements inefficaces et de pioche hasardeuse. Red Rising est un jeu où il faut savoir renoncer et surtout savoir rentabiliser chacun de vos mouvements. Plusieurs effets de déploiements efficaces (les effets de pose de vos cartes) vaudront souvent davantage que trop d'efforts cumulés à contenter des prérequis laborieux. Tant que vous ne sentez pas la fin de partie imminente, vous aurez probablement de belles occasions à saisir pour scorer différemment et peut-être même plus efficacement encore.

Jaugez bien les faits et gestes de vos adversaires. Vous verrez avec l'expérience que de nombreuses questions sont à élucider concernant vos adversaires. La tête dans le guidon, et le nez dans vos cartes, vous pouvez être amené à oublier que vous êtes en plein affrontement. Surveillez l'avancée de vos adversaires, ne les laissez pas récupérer si facilement une carte précédemment posée. Ne les laissez pas non plus décider pour vous du tempo de la partie. Lorsque vous verrez qu'il vous faudra construire votre succès tout en s'opposant fermement à celui des autres, vous constaterez la complexité de vos choix et la profondeur de jeu qui va avec. Red Rising n'est pas qu'un jeu de combo de cartes comme il semble se présenter de prime abord, il incite également à jouer des coudes et il faut bien reconnaître qu'avec ces considérations en tête, c'est la configuration en un contre un qui aura le plus à vous offrir.




Red Rising est donc bien un jeu qui risque de cueillir à froid quelques joueurs happés par le buzz et qui n’auront pas su déterminer leurs incompatibilités inhérentes à leurs profils de joueur. Pour tous les autres, il a tout à offrir, probablement plus encore qu’il ne le laisse paraître par son minimalisme d'apparence. Chaque nouvelle partie appelle à se réinventer. Vous devrez lire le jeu, trouver la brèche dans laquelle vous engouffrer tout en essayant de piéger vos adversaires. Vous pourrez, certes, tout à fait y jouer en roue libre, en vous laissant porter par le faux masque d’évidence de certaines cartes. Mais surtout vous pourrez y jouer avec un investissement stratégique fort en tirant parti d’une profondeur de choix possibles qui devient de plus en plus palpable avec l’enchaînement des parties.

Si vous vous êtes reconnus dans ce profil de joueur qui prône la débrouillardise, il est tout à fait probable que votre première partie éveillera votre curiosité, que la dixième suscitera de l’émerveillement. Et peut-être même que vous vous direz, en ressortant déjà votre boite pour la vingtième fois en peu de temps, que vous tenez probablement là votre jeu de l’année. 



Jeux de société liés à cet article
1 à 6 joueurs
A partir de 14 ans
Environ 60 minutes