Première impression

World of Warcraft - Wrath of the Lich King

Publié le 20/12/2021 13:59

Parfois on s'amuse à rêver des jeux qu'on aimerait voir fusionner avec des licences qui nous parlent, et d'autres fois il arrive des mélanges qu'on n'avait même pas osé imaginer.



Un « sous titre » qui en dit long.


Sorti en 2008, Pandemic (Pandémie) est probablement LE jeu qui a démocratisé les jeux Coopératif. En quatorze années, ce « classique » aura connu plusieurs rééditions, des extensions, trois LEGACY, et des rethématisations diverses apportant toutes leur petit lot de nouveautés.
Matt Leacock (l'Auteur de Pandemic) aura sorti en parallèle une série de trois jeux intitulés « interdit » (L’île interdite, le désert interdit et le ciel interdit). Cette trilogie, reprend aussi le même système, mais sous un autre nom.

Pour ce qui est des Auteurs de ce World of Warcraft – Wrath of the Lich King, on peut lire «  Un jeu de Justin Kemppainen, Michael Sanfilippo & Alexandar Ortloff basé sur Pandemic le jeu de Matt Leacock »
Pour la première fois, on voit inscrit en petit au bas de la boîte « Pandemic System ».
C'est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup !
J'adore Pandemic et ma meilleure expérience ludique à ce jour est la saison 1 de Pandemic LEGACY. J'aime aussi beaucoup l’Île interdite, plus rapide et accessible que son grand frère.
En bref, voir écrit « Pandemic » ainsi que le nom de Matt Leacock sur cette boîte m’enthousiasme grandement !


Bienvenue en Azeroth !


Alors maintenant qu'on sait que mécaniquement, on sera sur un système à la Pandemic et que c'est une mécanique que j'adore, je dois vous avouer aussi qu'étant un ancien joueur de World of Warcraft (et d'Hearthstone), ma hype à l'annonce de ce jeu était donc maximale !
Pour ceux qui ne connaissent pas du tout l'univers de WoW, sachez que le Roi Liche est le seigneur du Fléau, qu'il contrôle par télépathie depuis le trône de glace !
On va donc incarner les héros les plus emblématiques d'Azeroth (le monde de WoW) pour réaliser des quêtes, repousser les goules et autres abominations qui seront sur notre route et pouvoir enfin anéantir le Fléau en affrontant le Roi Liche !



Leeeeeeeroy Jenkins !!!


En ouvrant la boite, je découvre un immense plateau de jeu, qui représente le Norfendre, ainsi qu'une petite cinquantaine de figurines dont les sept héros emblématiques que l'on pourra incarner et bien entendu le Roi Liche ! Les figurines sont vraiment magnifiques !

Pour ce qui est des cartes, beaucoup d'illustrations sont issues d'Hearthstone et ça n'est pas pour me déplaire. J'assemble la tour de la citadelle de la couronne de glace, les 3 pions bastion et c'est parti !

Ceux qui ont déjà joué à un Pandemic ne seront pas perdus sur la mise en place ainsi que sur un tour de jeu. On voit bien la signature de Mr Leacock.
Le Fléau colle parfaitement à la mécanique et modifie peu le jeu de base, mais l'ajout des quêtes ainsi que les pouvoir spécifiques des héros changent complètement les sensations de jeu. En effet, le cœur du jeu réside dans la priorisation des actions, et plus précisément sur deux choses, les déplacements et l'optimisation de notre main de cartes, et cette dernière est vraiment différente dans cet opus.
Jusqu'à présent, on nous demandait de «garder X cartes de la même couleur pour progresser», ce qui pouvait générer de la frustration, ainsi que du gaspillage de cartes (je vais piocher 2 cartes mais ma main est déjà pleine et je dois les garder donc je vais jeter celles ci sans rien pouvoir en faire).
Dans ce World of Warcraft, les cartes sont faites pour êtres utilisées ! On combat mieux, on défend mieux, on se soigne et on va plus loin grâce aux cartes ! Lorsque l'on part en quête, il suffit de n'avoir qu'une carte pour progresser un peu plus (et celle ci n'est même pas défaussée).

Le jeu nous incite aussi à nous déplacer ensemble. Sur le même lieu, on peut se faire aider par les autres Héros, ensemble on progresse plus vite sur les Quêtes aussi !
Lors de notre partie, nous incarnions Sylvanas et Thrall, et il était courant d’entendre Thrall demander du soutien : « Viens m'aider, je n'ai plus de quoi me soigner ! »
On se sépare pour nettoyer les zones critiques rapidement puis on se retrouve pour allier nos pouvoirs et être plus puissants.

Chaque personnage, chaque quête a ses spécificités, les trésors que l'on loot en finissant une quête sont aussi différents à chaque fois.
Une fois les trois quêtes terminées nous affrontons enfin le Roi Liche ! Il aura fallu une bonne heure pour venir à bout de cette aventure épique et j'ai déjà hâte de retourner en Norfendre pour en découdre une nouvelle fois !



Travail terminé !


Cette première partie était assez facile, mais nous a permis de bien prendre en main le jeu. Nous l'avons joué comme recommandé dans le livret de règles en mode d'initiation, mais trois autres modes de difficulté sont disponibles.
J'ai adoré la retranscription de l'univers dans le jeu de plateau. On combat, on part en quête, on gère ses points de vie, on s'épaule, … J'ai retrouvé le monde et l'ambiance de Warcraft sans jamais avoir la sensation de quelque chose de plaqué. Les dessins ainsi que les figurines aident clairement à l'immersion.


Pour l'alliance ! Pour la Horde ! Et pour moi ?


Pour ceux qui aiment les jeux coopératifs et l'univers de World of Warcraft, ou simplement ceux qui préfèrent taper des goules plutôt que soigner des maladies, c'est un jeu à envisager sérieusement.
Si vous vous demandez si ça ne fait pas doublons avec un Pandemic « classique », je dirai que le seul moment ou j'ai l'impression de jouer à Pandemic c'est lorsque je pioche une carte « propagation du Fléau ». On est dans le copié/collé « propagation de la maladie », avec des étapes qui sont quasiment les mêmes. La seule différence lors de cette phase et pas des moindres est que les éclosions n’existent pas ici. Du coup, j'ai trouvé le jeu moins punitif (à voir avec les niveaux de difficultés supérieurs si cela se confirme).
J'ajouterai que pour un jeu dont la plupart des choix sont résolus en lançant 2 dés, on est vraiment dans le contrôle de ses décisions.

Si vous avez des questions, ou simplement envie d'échanger sur le sujet, vous pouvez au choix chercher un elfe de la nuit nommé Jaylfe dans les coins de Strangleronce, ou plus simplement en utilisant la section commentaires en bas de l'article !




Vos commentaires

Participez à la discussion

Par Sanlafée le 22 Janvier 2022

J'apprécie beaucoup les retours à chaud et des jeux.
Et pour celui-ci, la lecture est très intéressante.
Ce jeu m'était-il adressé? A priori, pas plus que ça n'étant pas une inconditionnelle de Pandemic pour ne pas y avoir suffisamment joué et n'ayant jamais joué à WOW.
Suis-je le bon public pour y jouer?
Et bien après la lecture de cet article, je dirais que oui.
Contrairement à ce qu'on a pu voir comme retours d'un jeu de licence de plus, peut-être inutile, je ressens plutôt l'envie de faire partager des mécaniques et sensations à des joueurs pour qui l'univers est un facteur d'immersion dans le jeu incontournable.
Tout le monde n'est pas séduit par le combat contre les maladies, surtout dans le contexte de ces deux dernières années où une pandémie a véritablement touché la planète entière.
Ce n'est pour autant pas ce qui pourrait me séduire. Je reste curieuse d'une bonne "portabilité" des jeux de société. J'avais déjà été séduite par l'adaptation de Splendor dans l'univers Marvel. Je trouve qu'elle est parfaitement réussie tant le thème adopte parfaitement la mécanique du jeu. Les petits twists apportés le rendent également plus riche et plus calculatoire en réduisant l'aléatoire de la pioche.
Pour cette version WOW de Pandémie, j'ai le sentiment suite à ma lecture qu'ici, au contraire, la simplification sera au service d'une expérience coopérative qui pourrait séduire ceux qui ne sont pas adeptes d'une difficulté trop poussée.
Alors suis-je une cible pour l'achat? probablement pas. Mais définitivement pour l'essayer un jour si l'occasion se présente.
L'article met également en lumière une évolution possible de l'expérience. Un prochain article peut-être pour compléter l'information?