Articles

Panique sur Andor (Junior) !

Publié le 19/04/2021 22:11

L’heure est grave ! Après la terrible tempête qui a touché le royaume ces derniers jours, la louve protectrice de la cité erre comme une âme en peine aux abords des murailles. Ses louveteaux ont disparu et se sont probablement perdus dans les mines des Nains. Au château, les discussions sont âpres mais tout le monde s’accorde sur une chose : ils ne peuvent pas être abandonnés. Le voyage s’organise, tout le monde se porte volontaire mais il faut faire des choix. Avec la menace des Gors et surtout du dragon noir, la ville ne peut être laissée sans surveillance. Armés de votre courage, de vos pions soleil pour vous déplacer et de vos dés pour combattre, vous sélectionnez finalement le guerrier et l’archère pour cette mission, leur complémentarité vous semble idéale. La mage et le nain resteront au château pour assurer la protection des villageois.


Après un voyage rapide, Mart, le gardien du pont permettant l’accès aux mines, vous refuse le passage. En guise de laisser-passer, il souhaite que vous réalisiez d’abord certaines tâches pour prouver votre valeur : ramasser des plantes spéciales, déboucher les puits pour alimenter les cités en eau potable, ramener les partitions perdues aux ménestrels pour rendre la joie aux habitants, et bien d’autres encore. Tout ceci ne pourra pas se faire en une journée! La nuit, pendant que vos aventuriers dorment, les Gors et le dragon en profitent pour proliférer sur les terres d’Andor et se rapprocher du château! Vos héros devront parfois, voire souvent, se séparer afin de repousser la menace tout en avançant dans vos quêtes, la survie des louveteaux en dépendant. N’oubliez pas au passage de débusquer des trésors sous les jetons brouillard, afin de renforcer votre équipement ou de pouvoir vous offrir des torches au marché. Celles-ci seront très utiles, voire indispensables, pour mener à bien votre mission dans les mines sombres des nains. Mais prenez garde aux dragons et autres Gors qui peuvent surgir lors de vos explorations 


“Une expérience en immersion”

Du haut de ses 6 ans et demi, Arthur s’est lancé à corps perdu dans l’aventure. Évidemment, il a choisi le guerrier, se sentant l’âme d’un héros et d’un capitaine de route. Il sera accompagné de l’archère. Les rôles sont bien définis dès le départ. Le guerrier a une grosse force de frappe, il sera chargé de la protection du royaume. Pendant ce temps, l’agile archère parcourra les terres pour remplir les missions annexes en attendant d’aller sauver les louveteaux. Si les deux premières aventures furent accomplies sans encombre, les choses se sont corsées avec le troisième scénario. Trois missions annexes veulent également dire plus de temps sur le terrain. Et fatalement, plus de temps est donné au dragon et aux Gors pour proliférer sur vos terres. L’aspect coopératif augmente, le territoire à couvrir grandit, les deux joueurs-héros doivent communiquer de plus en plus afin de se répartir les tâches voire même de se retrouver sur certaines cases pour faire du troc d’équipements : « Hey j’ai récupéré une pièce pour acheter une torche, on se retrouve sur cette case et tu me donneras ton épée en échange pour m’aider à combattre les Gors ! ».

Quel plaisir pour Arthur d’établir une stratégie, de donner des directives, de dégommer du monstre à coup de lancer de dés réussis ! La tension monte quand les épées ne sortent pas sur les dés, que les Gors franchissent les montagnes les plus proches du château et que le dragon ouvre le passage pour 3 nouvelles créatures pendant la nuit ! Avec à la clé, l’espoir de sauver nos petites boules de poils. L’espace d’une petite demi-heure, voire d’une heure, il n’est plus question de réalité. Non, nous sommes sur les terres d’Andor et nous allons accomplir notre mission.


Les auteurs Inka et Markus Brand ont parfaitement réussi à retranscrire cet univers d’heroïc fantasy pour les plus jeunes. Nous sommes dans un jeu coopératif familial, presque évolutif par ses scénarios composés de différentes missions, qui conviendra à tous les enfants d’autant que l’aspect coopératif génère beaucoup moins de frustration que les jeux compétitifs. On s’imagine dans le monde de Tolkien, on gagne ensemble, on perd ensemble, on repart à l’aventure ensemble ! Un adulte pourra, se lasser de ce jeu simple (mais pas simpliste malgré tout) mais le plaisir n’est-il pas aussi d’accompagner les premières expériences ludiques de ses petites têtes blondes ?

“Jeunes aventuriers, foncez ! Mais pas tête baissée !”

Andor Junior procure des sensations d’immersion dans un territoire fantastique et oublié, les aventuriers en herbe se réjouiront d’être acteurs et pas seulement spectateurs de leur quête. Conseillé à partir de 7 ans (voire plus jeune si habitués aux jeux de société), les amoureux de Karak ou de Zombie Kidz Evolution trouveront dans Andor Junior des sensations proches, sans l’excitation provoquée par les enveloppes. Andor Junior est une sorte de Dungeon Crawler coopératif dans un univers libre avec des missions évolutives. On regrettera peut-être qu’il n’y en ait que dix et que le jeu puisse s’avérer assez facile. Il reste cependant la possibilité de les prendre au hasard pour ne jamais rejouer la même partie, et d’en rajouter pour augmenter la difficulté.


Jeux de société liés à cet article
2 à 4 joueurs
A partir de 7 ans
Environ 45 minutes